Section PCF de Hellemmes

Section PCF de Hellemmes
Accueil
 
 
 
 

Non à l'escalade sécuritaire et à l'impasse de la video-surveillance à Hellemmes !

Après l'annonce de Frederic Marchand dans la Voix du Nord de la mise en place prochaine de la video-surveillance aux abords de la place Hentgès, voilà que Partenord Habitat annonce sa volonté de faire de même dans les halls de ses résidences bordant la place.

L'escalade sécuritaire autour de la question de la place Hentgès et des incivilités tombe dans l'impasse de la vidéo-surveillance.

L'article de la Voix du Nord le dit pourtant lui même, la mise en place de caméras n'a pas produit de résultats probants, déplaçant souvent le problème dans d'autres lieux.

Les communistes d'Hellemmes réclament depuis plusieurs années auprès du préfet et de l’État la réouverture permanente du commissariat au nom du principe de service public. Ce n'est pas à la commune de financer la prévention et la sécurité des biens et des personnes alors même que son budget global diminue chaque année du fait de l'austérité organisée par le gouvernement UMP puis PS/EELV.

 

Pour rappel, nos propositions sur cette question lors des dernières éléctions communales sur Hellemmes :

Assurer la sécurité des biens et des personnes, prévenir la délinquance

Assurer la sécurité des habitants est un devoir pour une commune. Malheureusement, c’est un fait acquis : les Hellemmoises et les Hellemmois se sentent de moins en moins en sécurité dans notre commune. Les causes en sont doubles. Il existe de réels problèmes sur notre territoire comme un peu partout d’ailleurs : cambriolages, voitures volées et incendiées, petits trafics, etc. Nous proposons de mettre en œuvre différents mesures qui fassent disparaître le sentiment d’insécurité des Hellemmois.

Réouverture du commissariat et augmentation des effectifs.

Nous exigeons la réouverture du commissariat d’Hellemmes avec des effectifs dignes d’une ville de près de 20 000 habitants et ouvert à des heures accessibles pour le public. Notre commune n’a pas à dépendre du commissariat central de Lille. Nous ne sommes pas un quartier de Lille.

Le travail des agents de la police municipale sera valorisé en nous assurant qu’ils sont assez nombreux, qu’ils disposent des moyens matériels nécessaires à leurs missions et en imposant un rythme irrégulier des tournées quotidiennes dans TOUS les quartiers (pas tous les jours à la même heure au même endroit).

Action de prévention.

Le sentiment d’insécurité se développe également à cause de petites choses répétitives et épuisantes (musique trop forte, courses de voitures, remarques acerbes, etc.) autant qu’à cause de réels actes de délinquance. Cette insécurité, trop souvent imputée aux seuls jeunes, doit être combattue à la racine.

C’est pourquoi l’ensemble des acteurs et des instances déjà existants seront sollicités, mobilisés et renforcés (Observatoire de la sécurité et de la délinquance ; Comité local de sécurité et de prévention de la délinquance, etc.) afin de réduire drastiquement ces actes dans notre ville.

Tout d’abord, nous développerons le dispositif de médiation (avec Citéo s’il est vraiment efficace, un autre s’il ne l’est pas) et mettrons les médiateurs en lien avec les polices municipale et nationale. Le but est de permettre une meilleure compréhension de toutes les dimensions d’une situation en amont afin de parvenir à éviter les problèmes ou les dérives. Nous organiserons donc régulièrement un point d’étape, un état des lieux de ce qui se passe afin d’avoir toujours un temps d’avance (ou en tout cas de tout faire pour). Et nous organiserons la rencontre, le dialogue entre les jeunes et les moins jeunes afin que le respect l’emporte et que le lien intergénérationnel se crée.

Ensuite, nous proposons un projet de réinsertion sociale par le travail pour les petits délinquants. Ce dernier pourra prendre la forme d’une structure associative qui fera réaliser à ces derniers des travaux d’intérêt général. Elle sera aussi chargée de leur accompagnement pour qu’ils puissent retrouver une place dans la société. Ce modèle existe déjà dans plusieurs pays comme le Danemark. Il a réussi à faire baisser de façon substantielle la petite délinquance.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.