Section PCF de Hellemmes

Section PCF de Hellemmes
Accueil
 
 
 
 

Les communistes hellemmois soutiennent les postiers de l'UD3 d'Hellemmes

Les communistes hellemmois soutiennent les postiers

 

La section et les élus du Parti communiste français-Front de Gauche d’Hellemmes apportent leur soutien à l’action des postiers de l’unité de distribution 3 (UD3, rue Dordin) en lutte contre la remise en cause de la compensation financière attribuée pour la distribution des plis électoraux. Une mesure injuste qui s’ajoute aux mauvaises conditions de travail auxquelles ils sont confrontés.

Les communistes hellemmois rappellent leur attachement à un véritable service public postal pour lequel ils s’étaient mobilisés lors de la votation contre la privatisation de La Poste en octobre 2009. Privatisation engagé par la droite, sur laquelle n’est pas revenue la majorité socialiste aujourd’hui, qui participait pourtant elle aussi à cette votation.

 

Hellemmes, le 25 mars 2015

 

Crédits photos : Stéphane Mortagne pour Nord Eclair

 

Hellemmes : les postiers en grève contre la distribution gratuite des plis électoraux

Publié le

PAR FLORENCE PIAZZETA

Les postiers d’Hellemmes étaient en grève ce vendredi. La raison de leur colère : La Poste a décidé de ne plus leur payer la compensation financière pour la distribution des plis électoraux.

Après avoir manifesté avec leurs camarades jeudi après-midi devant la plateforme de tri du Centre régional des transports de Lesquin, les postiers d’Hellemmes, ceux de l’unité de distribution 3 (UD 3), étaient encore sur le front ce vendredi et près de 75 % (21 sur 33) d’entre-eux étaient en grève.

La raison de leur colère : La Poste a décidé de ne plus leur payer la compensation financière qu’ils recevaient jusqu’alors pour la distribution des plis électoraux et a choisi d’inclure cette tâche supplémentaire dans la distribution traditionnelle. Et les grévistes de dénoncer les pressions et le chantage exercés. « Notamment de rétention de courrier si on ne distribue pas les plis... »

« Pour le premier tour, cela a été inclus dans la charge de travail ; pour le deuxième, on sera rémunéré en heures supplémentaires sur la base de quatre heures et demie », explique Daniel Deuleesschauwer, délégué CGT.

 

« Conditions de travail déplorables »

Insuffisant selon les grévistes de l’UD 3 qui, depuis plusieurs années déjà, dénoncent les mauvaises conditions de travail en cours rue Dordin. « Des locaux non fonctionnels, sans fenêtre, de la poussière en permanence, des pannes de chauffage récurrentes, un manque de place… On subit une pression permanente. Cette non-rémunération de la distribution des plis électoraux, ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. »

Ce vendredi, la direction a reçu les représentants des salariés hellemois. Sans résultat. « On doit rediscuter mercredi. » En attendant, s’ils affirment qu’ils reprendront le travail normalement lundi, ils promettent que, dès jeudi et jusque samedi, le mouvement devrait être reconduit.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.