Section PCF de Hellemmes

Section PCF de Hellemmes
Accueil
 
 
 
 

Rassemblement contre une intervention francaise en Syrie - Mercredi 4 septembre à Lille !

Le PCF appelle à participer à au rassemblement prévu à Lille à l'occasion du débat au parlement sur la participation française à une intervention militaire en Syrie

Rassemblement contre la guerre en Syrie

Lille, place de la République, mercredi 4 septembre à 18h

Une intervention militaire des états-Unis et de leurs alliés, dont la France, ferait courir le risque d’une nouvelle escalade de la violence, d’un embrasement régional favorisant un recours sans limites aux armes de destruction massive, notamment chimiques. Ajouter la guerre à la guerre serait la pire des solutions. Nous exigeons que la France ne participe pas à une intervention militaire en Syrie sous le sceau de visées impérialistes de l'OTAN et d'intérêts économiques cachés.

Dans le conflit syrien, le président Hollande s’entête, aujourd’hui encore, dans une logique militaire en passant outre la situation d’urgence humanitaire et les alternatives à la guerre. Cet entêtement isole le chef de l’Etat, engagé dans une entreprise aventureuse et illusoire conduite par les Etats-Unis. 

Cet isolement est avéré sur le plan diplomatique. Les chancelleries occidentales abandonnent en effet, les unes après les autres, l’option militaire. Fait remarquable, le rejet par la Chambre des Communes britannique de la motion présentée par le Premier ministre conservateur David Cameron qui défendait le principe d’une intervention militaire en Syrie. Ce vote est un cuisant échec à la doctrine de Tony Blair, instigateur du déclenchement de la guerre en Irak et à nouveau favorable à une intervention en Syrie.

Le président François Hollande est-il prêt à assumer l’engagement de notre pays dans une action de soutien militaire aux Etats-Unis à l’issue hasardeuse voire désastreuse ?
La France peut-elle à assumer le soutien à une intervention unilatérale en dehors de toute légalité internationale, sans même un vote du parlement ?

Concernant l'utilisation criminelles des armes chimiques, la mission de l'ONU doit établir clairement les responsabilités de ce terrible massacre. Les affrontements avaient déjà franchi le seuil de l'inhumanité avec des exactions d'une sauvagerie rarement égalée, comme ces civils égorgés vivants par des groupes salafistesMais nous ne croyons en rien que les frappes américaines appuyées par la France en dehors de tout mandat international soient une réponse appropriée pour stopper le massacre et protéger le peuple syrien. Nous n'avons pas plus de sympathie pour El Assad que nous n'en avions pour Saddam Hussein au moment de la campagne contre la guerre en Irak. Constants dans nos positions, cohérents avec nos valeurs, nous continuons à défendre une solution politique dans le conflit dramatique qui déchire la Syrie. Or cette solution pâtirait des frappes militaires déjà prévues par la Maison Blanche. Une intervention unilatérale qui ne produirait aucune amélioration de la condition du peuple syrien, loin s’en faut. 

  Une solution à la crise syrienne passe par la réunion d’un sommet sous la responsabilité de l’ONU réunissant les belligérants et les principales puissances impliquées (y compris la Russie, la Turquie et l’Iran) afin de mettre fin à l'escalade de l’horreur.



Non à une intervention militaire impérialiste en Syrie !

 

Communiqué du Mouvement Jeunes Communistes du Nord 

François Hollande a déclaré Mardi dernier que la France était "prête à punir" le régime Syrien. Il a ainsi ouvert la voie à une opération militaire de l'armée Française dans ce pays, même sans mandat de l'ONU. La fédération des Jeunes Communistes du Nord s'oppose au projet guerrier du gouvernement. Opposés à ce conflit, nous souhaitons informer la population du risque que notre pays encourre dans cette guerre. Cela serait une erreur , peut-être le seuil d’une guerre beaucoup plus large que nous ne voulons pas pour notre pays.

 

Nos gouvernants nous demandent chaque jours de nous serrer la ceinture. Ils nous imposent une nouvelle réforme des retraites qui prévoit la baisse des salaires et des pensions. Ils n'hésitent pourtant pas à vouloir s'enliser dans une guerre inutile , quitte à dépenser des millions d'euros d'argent publics !

 

On nous prétexte que cette guerre est humanitaire, qu'elle vise à aider le peuple syrien. Aucune preuve n'a pour le moment était donnée que le régime Syrien a employé des armes chimiques contre son peuple. Les grands médias et l'Etat français s'accordent pour préparer les esprits à la guerre par une propagande honteuse. N'oublions pas l'Irak en 2003, les USA avaient soit-disant des preuves irréfutables de l'utilisation d'armes de destruction massive, il n'en était rien. Et qu'en est-il des Palestiniens se faisant attaquer à coup de bombes aux phosphores par l'Etat israëlien? Prêt à la guerre contre la Syrie, l'Etat français ne dénonce jamais l'atteinte quotidienne contre les droits de l'homme de son allié israëlien.

 

Conscients de notre responsabilité, nous appelons, à se mobiliser pour empêcher la guerre. Un débat parlementaire doit avoir lieu car c’est bien à la représentation nationale de décider et non au seul président dans une démocratie digne de ce nom.La France doit être aux côtés du peuple Syrien, doit promouvoir une solution politique et pacifique, respectant la souveraineté du peuple syrien.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.